Eau

Évaluation ressource, évaluation besoin, gestion de ressources superficielles et souterraines.

Contexte

L'eau est une ressource inestimable pour la santé humaine, la sécurité alimentaire, le développement durable et l'environnement. Cependant, au niveau mondial les ressources en eau douce deviennent de plus en plus rares à cause du changement climatique, l'urbanisation, la pollution, la surexploitation due à la concurrence entre les différents groupes d'utilisateurs.

En milieu Sahélien la gestion rationnelle de l'eau représente un défi majeur face aux enjeux récurrents des sécheresses et des inondations qui pèsent sur les moyens d'existence des paysans, puisque elle constitue l'un des piliers fondamentaux de la résilience des communautés rurales permettant de désamorcer l'engrenage des crises alimentaires liées à l'aléa climatique. L'agriculture y est l'activité économique la plus importante, mais la détérioration progressive de l'environnement naturel et la diminution de la fertilité des sols, reliées d'un part à une conception extensive des systèmes de production  et de l'autre à  une croissance exponentielle de la population, ont constitué toujours une limite insurmontable à  l'augmentation de la productivité des cultures et des revenus des agriculteurs. Nonobstant que les ressources hydriques renouvelables placent les disponibilités de la région au-dessus de la limite de pénurie d'eau, seulement le 19% des terres arables du Sahel sont irriguées et environ un tiers des systèmes d'irrigation installés ne marche pas correctement ou a été abandonné.

Recherche

La gestion optimale de l'eau est un thème sur lequel la Recherche pour le Développement est de plus en plus sollicitée à fournir réponses et technologies viables pour le développement de l'agriculture. Dans le cadre du programme PAPSEN, la recherche/développement porte sur une gamme d'activités qui sont placées en amont et en aval de la mise en œuvre d'infrastructures hydro-agricoles (périmètres goutte-à -goutte pour l'horticulture dans le bassin arachidier et rizières de vallée en Moyenne Casamance) en vue de renforcer les capacités de production et commercialisation des entrepreneurs, des petits agriculteurs et des associations de producteurs.

La gestion optimale de l'eau dans les différents contextes dans lesquels PAPSEN intervient est l'un des axes prioritaires des activités de recherche et développement qui seront réalisées par le partenariat des institutions italiennes et sénégalaises. L'approche adopté par PAPSEN suit une logique holistique où la gestion de l'eau est abordée en relation avec la sélection de cultures et variétés mieux adaptées aux conditions des zones d'intervention et capables de rencontrer la demande des marchés nationaux et internationaux, avec la gestion de la fertilité des sols et avec les techniques agronomiques les plus appropriées.

La durabilité de l'initiative s'appuie en premier lieu sur le transfert de connaissance - conçu comme un processus de formation/information continue à plusieurs niveau impliquant les différents sujets de la filière (Système de la Recherche, Services Techniques et de Vulgarisation, Organisation de Producteurs, et producteurs) - qui assurera le progressive élargissement de la base des bénéficiaires des nouvelles technologies et approches proposées par le projet.