TDF

Contexte

Les Régions de Thiès, Diourbel et Fatick (TDF) sont proches de la capitale Dakar à laquelle elles sont reliées par un réseau routier assez bien développé. Le climat est semi-aride et l'agriculture pluviale est limitée à quelques cultures comme le mil, le sorgho, le niébé et l'arachide.

La baisse des prix de l'arachide, l'aléa climatique et la dégradation des sols ont causé la diminution des revenus et l'appauvrissement des populations rurales de ces régions, qui ont vu une forte émigration vers Dakar et l'étranger.

Pour les populations rurales la seule possibilité d'améliorer leurs conditions de vie est donc l'amélioration des revenus à travers la diversification des activités agricoles. Dans les dernières années l'augmentation de la demande interne et de l'exportation des produits agricole fraiches a poussé des nouveaux producteurs à s'insérer dans le secteur de l'horticulture et de l'arboriculture fruitière, produisant en irriguée pour le marché national et étranger.

Objectif

L'objectif du Programme est la réduction de la pauvreté en milieu rural par la création d'un environnement favorable au développement de la filière horticole, basé sur le dynamisme des nouveaux entrepreneurs privés et de l'inclusion des communautés locales qui manquent de ressources financières et d'expertise.

Stratégie

La stratégie du programme repose sur deux axes : la création d'une masse critique de périmètres irrigués (goutte à goutte) gérés par les associations de producteurs et la réalisation d'un Centre de Services et de Formation (CSF), afin d'assurer l'assistance technique et la formation des producteurs horticoles en particulier, des producteurs des périmètres irrigués réalisés par le PAPSEN.