Climat et Changment climatique image


Climat et Changment climatique

Le changement climatique pose un défi majeur aux pays sahéliens plus sensibles aux variations du climat pour ses conséquences sur l’agriculture. Ceci est dû entre autres au faible niveau de développement économique, à la fragilité des écosystèmes et à la forte dépendance des populations des ressources naturelles. La compréhension des dynamiques du climat est essentielle à la mise en place de stratégies d’adaptation spécifiques pour les conditions environnementales attendues.

Ce travail vise à fournir une vision complète des dynamiques du climat sur le Sénégal avec un zoom sur les zones géographiques du Bassin Arachidier et de la Casamance, pour lesquelles l’analyse climatique a été corrélée aux pratiques agricoles afin de comprendre les impacts du climat sur les systèmes de production avec une particulier attention à la présence de séquences sèches et les pluies intenses qui ont un impact direct sur la production agricole.

L’étude adopte une approche qui i) intègre les résultats des modèles climatiques à moyen terme (5-15 ans) avec les tendances observées dans la série de données historiques et ii) une analyse approfondie des paramètres cruciaux de la saison agricole en relation aux différentes systèmes et pratiques existantes.

Les résultats de l’étude illustrent que à l'échelle du pays les tendances principales sont i) l’augmentation de la température, ii) l’augmentation de l’évapotranspiration et iii) le changement de la distribution des précipitations dans la saison agricole. En détail, dans le Bassin Arachidier, l'étude indique aussi une tendance à l’augmentation de la fréquence de périodes sèches pendent les mois initiales de la saison agricole, impliquant un risque accru pour l’installation des cultures pluviales. En Casamance, la dynamique détectée de la variation du régime pluviométrique est liée à une augmentation significative de jours de pluie, une diminution simultanée de jours secs et une augmentation du nombre de jours de pluie intense. Il a été observé aussi un déplacement des épisodes de pluie les plus intenses vers la première moitié de la saison par rapport à la climatologie de la zone, à témoignage d’une distribution qui semble changer par rapport à ses caractéristiques historiques.

Les effets du changement climatique qu’on peut s’attendre dans les deux régions sur les systèmes agricoles demanderont donc pour le futur le choix de variétés plus résistantes à la chaleur et de variétés moins exigeantes en termes de besoins en eau, en particulier pour les cultures horticoles. Pour les cultures pluviales du sud Sénégal on pourra s’adresser vers des espèces plus productives mais résistantes aux périodes sèches dans la saison, qui seront plus probables pour l’incertitude de la distribution de la pluie, et variétés résistantes à la verse et aux maladies.

L’étude a été cofinancée par la Direction Générale pour la Coopération au Développement du Ministère des Affaires Etrangères d'Italie, le Conseil National des Recherches d’Italie et  l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles, dans le cadre du Programme d’Appui au Programme National d'investissement en Agriculture du Sénégal (PAPSEN).

Pour lire le document complet cliquez ici.