Recherche Développement image


Recherche Développement

La « Recherche pour le Développement » est désormais reconnue jouer un rôle clé dans la mise en œuvre des stratégies de développement du secteur rural. Ce nouveau approche, qui date du Sommet Mondial de Johannesburg pour le Développement Durable (2002), vise au renforcement de capacités des systèmes nationaux de la recherche afin d'assurer leur participation active au processus d'innovation dans secteur agricole.

L'Union Européenne dans la «Stratégie de l'UE en faveur du développement durable » (2006) a retenue une priorité stratégique de connecter les institutions de recherche européens et des PVD afin de assurer un plus fort engagement des institutions du nord vers les problématiques des PVD, de faciliter une plus grande participation des institutions du sud dans la communauté scientifique internationale et de transférer les connaissances acquises via les sciences et les technologies.

Afin d'assurer une contribution appropriée aux objectifs de PAPSEN, l'ISRA et le CNR ont décidés de réunir leurs efforts afin de garantir une masse critique d'expertise par la proposition du plan d'activités conjoint basé sur les trinôme Recherche pour le Développement, Formation et Assistance spécialisée (Plan RFA). Le développement parallèle et synergique de ces trois éléments est la condition pour la pérennisation de PAPSEN dans son ensemble, grâce à un partenariat entre le système de la recherche et l'ensemble des producteurs. La synergie entre Recherche pour le Développement, Formation et Assistance spécialisée est à la base de la durabilité des systèmes de production et de leur évolution vers des modèles capables d'assurer une sécurité alimentaire moins vulnérable.

Le Plan RFA dans les Régions de Thiès, Fatick et Diourbel prévoit une gamme d'activités qui sont placées en amont et en aval de la mise en place des périmètres d'irrigation en vue de renforcer les capacités de production et de commercialisation pour assurer la durabilité non seulement de chaque intervention, mais plutôt de l'ensemble du système horticole et fruitier. A ces fins un Centre de Service pour l'horticulture sera établi afin de soutenir les producteurs sur le plan technique et de faciliter leur compétitivité sur les marche.

Le Plan RFA en Casamance mettra l'accent sur les défis du développement face aux changements climatiques, sociaux et productifs qui confrontent les producteurs agricoles. Les axes principales du Plan RFA sont une plus grande connaissance des dites phénomènes, l'adaptation des systèmes de production et la gestion soutenable des ressources naturelles. La planification et le suivi des actions seront assurés par un système d'information territoriale performante et la formation-action visant la valorisation des compétences locales et nationales.

L'ensemble des activités de transféré d'innovations technologiques sera accompagné par :

  • la sensibilisation des producteurs et des populations;
  • le renforcement des capacités des organisations de producteurs et des services de vulgarisation agricole;
  • les formations spécialisées pour les administrateurs locaux et les cadres techniques.